dunnettreader + patrons + literary_history   2

"No, the Internet Is Not Killing Culture" - Evan Kindley on Scott Timberg's Culture Crash: The Killing of the Creative Class | Slate Jan 2015
Scott Timberg’s Culture Crash begins with a harrowing and by now familiar personal narrative of the Great Recession. In 2008, Timberg, an arts reporter for the Los Angeles Times, was laid off, a casualty of the infamous Sam Zell regime; soon after, the bank foreclosed on his family’s house. These back-to-back misfortunes made Timberg worry about more than making ends meet: They shook his faith in the entire enterprise of American creativity. “I saw myself in the third generation of people who had worked in culture without either striking it rich or going broke,” he writes, but such a career path no longer seemed available in the 21st century, and he wanted to understand why. Though there was a temptation to blame the awesome leveling power of the Internet, he concluded that “this was about more than just technology. … Some of the causes were as new as file sharing; others were older than the nation. Some were cyclical, and would pass in a few years; others were structural and would get worse with time.” -- Kindley points out that precarious living of creative workers is the historical norm, and the few decades in the 2nd half of the 20thC during which a reasonably talented, reasonably hard-working writer, artist etc might be able to have a reasonably secure middle class life was the extreme exception. He also shows how Timberg is mostly writing about the bubble he lives in, so doesn't "get" the experiences of even his contemporaries who weren't middle class white males.
Instapaper  books  reviews  cultural_history  cultural_critique  literary_history  art_history  journalism  lit_crit  middle_class  post-WWII  Internet  media  competition  patrons  1-percent  patronage-artistic  creativity  creative_economy  from instapaper
january 2015 by dunnettreader
Alessandra Villa - Le partage des ‘droits’ sur l’œuvre littéraire à la renaissance. Les cas d’Isabella d’Este | Italique, VIII, 2005, p. 45-71
Italique [En ligne], VIII | 2005, mis en ligne le 05 octobre 2009, DOI : 10.4000/italique.116. **--** la marquise s’avéra préférer, lorsqu’une œuvre lui était offerte, l’exclusivité de l’objet et le privilège de posséder une œuvre peu répandue et dont elle pouvait contrôler la diffusion ultérieure. Tout en répondant parfaitement à l’image d’une femme que l’historiographie dépeint véhémente, voire tyrannique, cette idée était très familière aux mécènes de la Renaissance et, à vrai dire, de tous les temps, du fait que la rareté est l’un des critères principaux pour estimer la valeur d’une quelconque collection, qu’elle soit d’œuvres d’art ou de livres. D’autre part, si les reproductions des œuvres d’art ne gardaient pas aux yeux des contemporains toute la valeur des originaux, les œuvres littéraires, ainsi que les œuves théâtrales et musicales, possédaient un haut degré de ‘volatilité’, pouvant être copiées à peu de frais et sans porter préjudice à leur valeur intrinsèque. Leur reproduction n’impliquait pas une perte d’aura. -- Pour protéger les trésors de leurs bibliothèques, les seigneurs se montraient jaloux et méfiants : ils prêtaient peu volontiers, et seulement à des amis fiables, auxquels ils demandaient cependant des garanties, parfois même en argent. Le prêt des œuvres était réglé par la loi du do ut des, et l’emprunteur était soumis au serment, implicite ou explicite, de ne pas trahir la confiance du prêteur en divulguant ultérieurement le manuscrit. Selon Luzio et Renier, on pourrait écrire une histoire de la littérature italienne de la période en étudiant les dédicaces offertes à Isabella. Vu la qualité et la quantité des œuvres et des auteurs intéressés par un tel recensement, cela paraît une affirmation bien fondée. Mais outre l’honneur, Isabella semble avoir réclamé un autre genre de prérogatives, plus matériel et à la fois plus indéterminé : le droit de partager avec l’auteur leur gestion. -- downloaded pdf to Note
article  revues.org  15thC  16thC  cultural_history  literary_history  intellectual_history  Italy  Italian_lit  Renaissance  court_culture  courtiers  elite_culture  patronage  patrons  authors  playwrights  publishing  publishing-piracy  IP  copyright  property_rights  dedications-author  economics_of_cultural_production  bibliophiles  manuscripts  downloaded  EF-add 
september 2014 by dunnettreader

Copy this bookmark:



description:


tags: