dunnettreader + exempla   3

Alzada Tipton - Caught between "Virtue" and "Memorie": Providential and Political Historiography in Samuel Daniel's the Civil Wars | JSTOR: Huntington Library Quarterly, Vol. 61, No. 3/4 (1998), pp. 325-341
Daniel had Essex connections that got him in trouble for a play - his Civil Wars dealt with Lancaster and York from deposition of Richard Ii - another sensitive topic. Tension among ambitions as courtier, patronage limks with factions in upper elite, and artistic and historiographical standards that he intended to meet to obtain reputation as an author, though those standards were unclear and in the process of shifting in late Elizabethan and early Jacobean culture. -- downloaded pdf to Note
article  jstor  intellectual_history  cultural_history  historiography-Renaissance  historiography-17thC  history_of_England  14thC  15thC16thC  17thC  British_history  British_politics  Wars_of_the_Roses  patronage  faction  censorship  historians-and-politics  exempla  Providence  courtiers  court_culture  playwrights  Elizabethan  Essex_rebellion  downloaded  EF-add 
october 2014 by dunnettreader
Arnaud Tripet - Pétrarque, la parole silencieuse | Italique, VIII, 2005, p. 9-25.
Italique [En ligne], VIII | 2005, mis en ligne le 05 octobre 2009, DOI : 10.4000/italique.112. *--* Les historiens s’accordent en général pour attribuer à Pétrarque une place inaugurale dans la culture dite humaniste, une culture qui sacrifie avant tout aux divinités de la parole. On restitue alors celle des Anciens. On valorise le verbe en lui conférant un pouvoir inédit sur les âmes, la capacité de les convertir au bien, au vrai et au beau. Son œuvre tant latine qu’italienne fournirait presque à l’infini des citations où la puissance bienfaisante du discours est proclamée au sein d’une épiphanie antique de la sagesse. Bientôt, et sous son influence, vont se créer en Italie, puis en Europe des écoles parallèles à celles déjà en place. Dans leurs programmes humanistes, le traditionnel trivium ne suffira plus, avec la logique, la rhétorique et la grammaire, pour qualifier les disciplines du langage en vue de la maîtrise ès arts. Va s’ajouter l’étude de l’histoire et de la poésie, laquelle n’existait précédemment que comme une variante de la rhétorique. Le souci d’élégance expressive ira de pair avec une certaine laïcisation des contenus. Humanisme dont on dira en simplifiant outrancièrement qu’il se construit ad maiorem hominis gloriam, de l’homme « parlant » en tout cas, et tenté souvent par une copia un peu complaisante, voire incontinente. Une question se pose alors : le silence va-t-il tempérer cette abondance ? Va-t-il nuancer la tentation de croire que le mot a valeur ontologique, et que l’on est ce qu’on dit ? Va-t-il suggérer que l’on est tout autant ce qu’on tait ? Sans autre préambule, je voudrais produire deux exemples tirés de Pétrarque. Ils parlent d’eux-mêmes et le silence y prend rang avec pleine dignité dans son discours.
article  revues.org  14thC  15thC  literary_history  intellectual_history  cultural_history  Renaissance  Italy  Italian_lit  humanism  rhetoric  rhetoric-writing  rhetoric-moral_basis  self-fashioning  liberal_arts  historiography-Renaissance  exempla  vernacular  eloquence  self-government  self-examination  downloaded  EF-add 
september 2014 by dunnettreader
Volker Kapp - Les Exempla dans les Triumphi et la culture oratoire de Pétrarque | Italique, XII, 2009, p. 9-31.
Italique [En ligne], XII | 2009, mis en ligne le 01 novembre 2012 - DOI : 10.4000/italique.220 *--* Les réserves des lecteurs du XXIe siècle contrastent avec le succès fulminant des Triumphi au Quattrocento dans les domaines littéraire et artistique. Le nombre élevé de manuscrits, ... confirme la haute estime dont ils jouirent pendant la Renaissance...pour ne pas parler des tableaux consacrés au thème du triomphe et influencés, plus ou moins, par Pétrarque. Pour expliquer ce changement surprenant des paramè­tres de la réception, on peut invoquer les divergences qui nous séparent de la civilisation humaniste.-- Et n’est-il pas légitime de renvoyer à la rhétorique qui caractérise l’humanisme européen précisément depuis Pétrarque dont on connaît l’ambition de se détacher par-là de la littérature et de la philosophie médiévales ? ...Nous proposons d’analyser cette problématique en insistant sur la figure rhétorique de l’exemplum. Afin de saisir l’impact de ce procédé à l’intérieur de la culture oratoire de Pétrarque, il faudra identifier quelques figures dans cette poésie, situer celle-ci parmi les formes du discours et évaluer ce qu’on a qualifié de « passion archéologique » de notre auteur, passion, dont relèvent les exempla tant dans son œuvre historique que dans les Triumphi. -- montrer que les exempla servent à mettre en scène le théâtre de la mémoire dans lequel le 'je' lyrique explore les présupposées et les enjeux de son éloge lyrique de Laure. Toute réflexion sur la rhétorique de Pétrarque doit partir de l’affinité entre l’art oratoire et la philosophie morale qu’il ne cesse de postuler. Cette convic­tion qu’il tire de Cicéron marque le dialogue intitulé De eloquentia du De remediis utriusque fortune. -- downloaded pdf to Note
article  revues.org  Italian_lit  14thC  15thC  Petrarch  poetics  neo-Latin  rhetoric  rhetoric-writing  humanism  Renaissance  Cicero  moral_philosophy  exempla  oratory  self-examination  reception  rhetoric-moral_basis  eloquence  Quintillian  literary_history  cultural_history  intellectual_history  downloaded  EF-add 
september 2014 by dunnettreader

Copy this bookmark:



description:


tags: