dunnettreader + ficino   4

Michel Brix - Balzac et l'héritage de Rabelais - Cairn.info 2002 Revue d'Histoire Littéraire de la France
L’article définit la Renaissance comme le théâtre de l’affrontement entre deux courants intellectuels, initiés par le recul de l’Église romaine, laquelle ne règne plus, au XVIe siècle, de façon omnipotente sur les consciences. L’humanisme pétrarquisant, ou ficinien, s’engage sur la voie du Ciel, enfin dégagée, et propose à l’homme de se diviniser dès sa vie terrestre. À l’opposé des conceptions ficiniennes, l’œuvre de Rabelais exploite le recul de l’Église pour poser la question du bonheur terrestre et pour inviter les individus à se réconcilier avec l’existence quotidienne. Ces deux « humanismes » s’affrontent toujours au XIXe siècle : héritier de Rabelais, Balzac blâme les diverses manifestations du règne absolu de l’esprit, tandis que les romantiques hugoliens s’inscrivent dans la filiation des poètes et penseurs pétrarquisants du XVIe siècle. - downloaded via iPhone to DBOX
Renaissance  Romanticism  19thC  article  Neoplatonism  transcendence  Rabelais  French_lit  Ficino  16thC  Balzac  Petrarch  literary_history  humanism  downloaded 
march 2016 by dunnettreader
John Sellars, review essay - Renaissance Philosophy (2012) | Academia.edu
Review article on Christopher C. Celenza, ed., Angelo Poliziano’s Lamia: Text, Translation, and Introductory Studies, and S. Clucas, P. J. Forshaw, V. Rees, eds, Laus Platonici Philosophi: Marsilio Ficino and His Influence, for British Journal for the History of Philosophy 20/6 (2012), 1195-1204 -- Keywords: Renaissance Philosophy, Angelo Poliziano, and Marsilio Ficino -- complains that work on Early Modern tends to look at links to medieval and back to anciengs, ignoring Renaissance contributions for much of anything beyond translation (e.g. Ficino just regurgitating Neoplatonism) and these 2 volumes help to see both what was going on philosophically, that humanism wasn't just work on ancient texts, as well as links to Early Moderns. Didn't download
books  reviews  article  Academia.edu  intellectual_history  Renaissance  medieval_philosophy  ancient_philosophy  scholasticism  Aristotelian  Neoplatonism  humanism  Ficino  Poliziano  Cambridge_Platonists  More_Henry  identity  Locke-person 
november 2015 by dunnettreader
John Sellars - Pomponazzi contra Averroes on the Intellect | Academia.edu
British Journal for the History of Philosophy (in press) -- This paper examines Pomponazzi’s arguments against Averroes in his De Immortalitate Animae, focusing on the question whether thought is possible without a body. The first part of the paper will sketch the history of the problem, namely the interpretation of Aristotle’s remarks about the intellect in De Anima 3.4-5, touching on Alexander, Themistius, and Averroes. The second part will focus on Pomponazzi’s response to Averroes, including his use of arguments by Aquinas. It will conclude by suggesting that Pomponazzi’s discussion stands as the first properly modern account of Aristotle’s psychology. -- Keywords: Renaissance Philosophy, Renaissance Aristotelianism, Averroes, and Pietro Pomponazzi -- looks like very helpful overview of interpretations of de Anima from Theophrastus onwards through Renaissance and comparing with some recent readings -- downloaded pdf to Note
article  Academia.edu  intellectual_history  soul  immortality  mind  Aristotle  Aristotelian  ancient_philosophy  ancient_Greece  Hellenism  late_antiquity  medieval_philosophy  Renaissance  Italian_Renaissance  commentaries  Islam-Greek_philosophy  Averroes  Pomponazzi  Ficino  rationalist  empiricism  fideism  bibliography  Peripatetics  De_Anima  downloaded 
november 2015 by dunnettreader
Thomas Hunkeler - Les « déviations » de l’esprit. Lire Délie de Maurice Scève à la lumière du Dolce Stil Nuovo | Italique, V, 2002, p. 53-75.
Italique [En ligne], V | 2002, mis en ligne le 06 octobre 2009, DOI : 10.4000/italique.146 **--** Aimer l’esprit, madame, c’est aimer la sottise. C’est par ce vers provocant que Ronsard ouvre en 1578, dans la première édition de ses sonnets pour hélène, le procès d’un platonisme qui s’est affadi, du moins de son avis, en un phénomène de cour et en une phraséologie largement dépourvue de portée philosophique. Au moment où Ronsard passe ainsi à l’attaque, le platonisme connaît en effet en France une seconde vague après celle des années 1530-40... Mais si, depuis Ronsard, le platonisme et a fortiori la notion d’amour platonique semblent figurer parmi les ingrédients aussi insipides qu’hypocrites de la littérature sentimentale, ce jugement ne trahit pas seulement un changement de goût ou de mœurs. Il résulte aussi d’une réception partielle, timorée et édulcorée, de la pensée ficinienne, qui a banalisé une pensée bien plus riche et bien plus ambivalente que ne le laisse croire la caricature de Ronsard. Une notion semble résumer à elle seule les enjeux, mais aussi les ambivalences de la pensée ficinienne : l’esprit. En effet, c’est dans la mesure où la notion d’esprit ou de spiritus a été banalisée lors de son importation en France, où on en a évacué tous les aspects qui n’entraient pas dans la tendance à la moralisation et à la spiritualisation qui marquait la réception de Ficin en France, qu’une réaction de rejet comme celle de Ronsard peut se comprendre. C’est dans une telle perspective que j’aimerais analyser, après avoir fait le point sur la notion de spiritus chez Ficin, le rôle que joue la notion d’“esprit” dans la réception de la pensée de Ficin en France entre 1500 et 1550, avant d’aborder plus en détail le cas de Maurice Scève. -- downloaded pdf to Note
article  revues.org  intellectual_history  15thC  16thC  Italy  France  Renaissance  Ficino  Neoplatonism  humanism  moral_psychology  moral_philosophy  sentimentalism  reception  court_culture  elite_culture  Pléiade  bibliography  downloaded  EF-add 
september 2014 by dunnettreader

Copy this bookmark:



description:


tags: